Voyage à Païolive

Une découverte géologique, faunique et botanique du bois de Païolive, en sud-Ardèche, grâce aux dessins de Véronique Groseil et à la plume poétique de Gil Jouanard. Préface de Pierre Rabhi.

24,00 TTC

Livre remarquablement illustré. Dans le Bois de Païolive, ainsi qu’Alice au Pays des Merveilles, Véronique avance, mi précautionneuse et minutieuse, mi aventurière, experte en candeur cependant circonspecte, d’un trait dont la si extrême précision l’autorise à se laisser guider en sous-œuvre par le flou dont l’art a toujours fait sa tenue d’apparat. Et c’est à la faveur de cette prouesse, qui voit la rigueur affectueuse de Jean Henri Fabre s’associer au délire onirique de Egon Schiele et de Théodore Rousseau, qu’elle nous plonge dans le bain originel de la forêt primitive, celle des forêts arborescentes, des lianes tentaculaires, des effluves ensorceleuses, des ailes supraterrestres, des bruits furtifs, des rumeurs étouffées, des grondements gutturaux, des lumières tamisées par de grouillantes frondaisons et d’épaisses végétations, par les résidents clandestins du sous-bois, par d’intempestives patiences, univers polymorphes dont l’état le plus constant est celui de la métamorphose.