Variations canoniques et fugue sur 2 noëls napolitains pour orgue

À la suite de Schumann et sans avoir voulu l’imiter, voici quelques pièces que le monde de l’enfance m’a inspirées. La Berceuse est sous forme de thème et 4 variations. Elle semble traduire la vie en gestation jusqu’à la naissance. Avant d’entrer sur la grande scène du Concertgebouw d’Amsterdam en 1982, j’improvisais comme d’habitude en pensant à ma fille Hélène qui avait alors 4 ans ; la Comptine est une mise en forme de cette improvisation. La rêverie du petit soldat (de bois !) est une pièce que peut jouer un très jeune – mais talentueux – pianiste. Le regard émerveillé des enfants sur le sapin de Noël prometteur de bonheurs m’a inspiré cette courte pièce. L’Enfantine et l’Adolescente, à la suite du grand Couperin, évoquent les charmes de l’innocence et de la première jeunesse.

16,35 TTC

PIERRE Odile