TAÏEB, L’Ouverture d’opéra en France, de Monsigny à Méhul

étude | format 18,5×23,5 cm | 496 pages | éditeur Société française de musicologie, distribué par Symétrie

47,90 TTC

En s’intéressant aux discours théoriques et à la critique, aux procédés dramatiques imaginés par les librettistes et les compositeurs, au style et au statut des ouvertures qui, pendant la Révolution, s’imposent comme un répertoire symphonique national, cette étude attire l’attention sur des ouvrages de Philidor, Monsigny, Cherubini et Méhul, qui ont servi de socle esthétique au théâtre lyrique français et européen du xixe siècle. Elle invite aussi à revoir en profondeur l’historiographie relative à ce genre en tenant compte de l’esthétique particulière de l’opéra français de la fin du xviiie siècle.