SIMON, Jules Pasdeloup et les origines du concert populaire

monographie | format 17×24 cm | 188 pages | éditeur Symétrie

20,00 TTC

En 1861, Jules Pasdeloup décide de fonder une société de concerts avec l’ambition de diffuser la musique classique auprès des « masses ». Il s’inspire, pour les programmes, du modèle de la Société des concerts du Conservatoire, mais s’en distingue en installant son orchestre dans un quartier populaire de la capitale et en pratiquant des prix d’entrée très bas. Le succès est au rendez-vous et ne se dément pratiquement pas jusqu’en 1884. Occupant une place centrale dans la vie musicale parisienne au cours des années 1860, les Concerts populaires ne résistent pourtant pas, après la chute du Second Empire, à la concurrence des concerts Colonne et Lamoureux. Le dernier concert, le 8 avril 1887, intervient quelques semaines seulement avant le décès du fondateur des Concerts populaires.
Ouvrage publié avec le soutien de la région Rhône-Alpes.

En collaboration avec le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française.