Polyphonies et polyrythmies d’Afrique Centrale

« Si les rythmes ou les combinaisons de rythmes africains ont paru à certains musicologues si difficiles qu’ils leur semblaient défier toute analyse, c’est par ignorance des procédés dont ils sont faits. Il est en effet impossible de comprendre si l’on ne fait que l’entendre à travers un enregistrement, une polyrythmie dont on ne peut isoler chacun des éléments en les attribuant aux différents instruments joués ensemble ». « Réduite à un instrument isolé, la formule rythmique est toujours simple. C’est de la combinaison de ces formules que résulte, par suite d’une imbrication dont le ou les principes restent à mettre au clair, la complication rythmique en apparence incompréhensible » écrit Gilbert Rouget, éminent spécialiste des musiques africaines, en 1961.
Simha Arom a conçu et mis au point une méthode de décryptage qui permet précisément d’isoler chaque partie constitutive d’un ensemble polyrythmique sans pour autant la désynchroniser de toutes les autres. Cette méthode permet la transcription et l’analyse des polyrythmies, mais aussi des polyphonies, qu’elles soient vocales ou instrumentales.
L’ouvrage comprend, outre la présentation des outils méthodologiques et conceptuels, une incursion dans le temps faisant appel aux témoignages écrits (relations d’explorateurs, de voyageurs, de missionnaires) remontant jusqu’au XVème siècle. Une importante section est consacrée à la structuration du temps dans les musiques africaines.

49,00 TTC

AROM Simha