NIAUX, George Onslow, un « romantique » entre France et Allemagne

collectif musicologie | format 17×24 cm | 416 pages | éditeur Symétrie

20,00 TTC

Festina lente… jamais devise familiale n’a semblé plus appropriée à l’un de ses membres, George Onslow (1784-1853), dont on commence seulement à découvrir – 150 ans après sa mort – la véritable stature. Cet ouvrage présente de nouvelles perspectives historiques et biographiques liées à l’artiste, explore de manière détaillée le champ de sa musique instrumentale et consacre une dernière partie à la redécouverte de sa musique lyrique. Outre des textes de synthèse, des études de cas s’attachent à des œuvres de nos jours totalement inconnues qu’elles remettent en lumière, comme la Toccata pour piano, les sonates pour piano à quatre mains, la cantate Caïn maudit ou encore l’opéra Guise ou Les États de Blois
En collaboration avec le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française.