Louise en hiver

Et je parle… À qui ?… Sais pas… À l’île… À la mer… Il faut parler, je dois parler à voix haute… c’est recommandé… dire, clamer, proclamer, déclarer… murmurer aussi, parfois… n’importe quoi, des vérités, des mensonges…Les chèvres ne sont pas suffisantes.

Les histoires de Laguionie sont ce que les « pafinis » sont aux « toupins » dans l’un de ses derniers films… Lorsqu’elles sont ainsi ouvertes, elles rappellent aux êtres limités que nous sommes, tous ceux des films, des romans, des idées… des êtres qui ne verront jamais le jour, dont le nombre est infini. Par là, elles nous rappellent l’imposture de ce qui se donne pour réel.

15,00 TTC

LAGUIONIE Jean-François