LORIOT, Rire et sourire dans l’opéra-comique en France aux xviiie et xixe siècles

collectif musicologie | format 17×24 cm | 336 pages | éditeur Symétrie

45,00 TTC

Lorsque l’opéra-comique apparaît au début du xvıııe siècle, il est apparenté à la farce et à la comédie. Cependant, les travaux consacrés à l’étude du genre soulignent l’ambiguïté du terme « comique » : en effet, si le caractère comique semble initialement constituer un trait définitoire, l’évolution de la forme suggère bientôt une redéfinition voire une éviction du rire.
Cet ouvrage a pour objectif de reconsidérer la dimension comique du genre aux xvıııe et xıxe siècles, examinant tant l’apport de compositeurs comme Auber, Bizet et Ildefonse Luce, que l’enracinement de l’opéra-comique dans le vaudeville et la parodie, ou encore l’évolution des conventions à l’époque d’Offenbach et de Delibes. Entre musicologie, littérature et arts du spectacle, l’ouvrage rend compte de la variété de l’expression comique, qu’il s’agisse d’œuvres fondatrices ou de manifestations plus originales.
Ouvrage publié avec le soutien du du Centre national du livre et de l’université de Paris-Sorbonne.