L’individu indivisé

La pensée symbolique, telle que conçue et théorisée ici, donne un éclairage différent sur le sens du vécu historique et personnel. Déjà il y a plus de deux mille ans, de grands poètes ont montré comment penser autrement, en misant sur l’individu et non sur le groupe. Juste avant Jésus-Christ, Lucrèce, dans son œuvre La Nature des choses, a proposé une façon révolutionnaire de voir la vie, suivi par Virgile qui, dans son Énéide, a tracé l’épopée de la personne éveillée qui crée de nouveaux champs de la pensée où fonder Rome, c’est-à-dire l’Amour (Roma-Amor).

Puis vint le Christ, dont l’Évangile a incité l’homme à se créer en tant qu’individu relié au seul langage (telle est la dé nition du sacré) et à se réaliser hors de toute religion. Ses paroles peuvent être interprétées de façon tout à fait neuve, inédite, à la lumière de la pensée symbolique.

De ce mouvement extrêmement puissant (qui a généré une remise à zéro du compteur des ans) est née une autre conception de l’homme, celle de l’ère du Verseau, qui com- mence juste aujourd’hui. La prise de conscience individuelle de la puissance créatrice du langage est la condition première pour changer le monde.

Enrichi d’un index didactique très fourni, ce livre est plus qu’un essai de littérature comparée et de philosophie proposant une nouvelle théorie de la connaissance dans un style accessible à tous, c’est un hymne fervent au chant et à l’amitié.

25,00 TTC

REGNAUT Caroline