Lazyq

Mais à quel passé appartiennent donc Tiitri, Priile, Linii, ces héros fabuleux, excessifs, dont les aventures se rappellent à nous aux moments les plus inattendus de nos vies mécaniques_? Un pavillon clos, un jardin en impasse, un pourpoint aux coutures absurdes_: à leurs évocations, une faible buée se pose sur les fourchettes brillantes, le linge de marque, les bijoux onéreux. Et ces contes d’Oropole, un cycle antique, ils nous reviennent justement à peine nous échappons à la machinerie médicale et sociale, à son rythme dur_! D’abord furtivement… Puis, en excursion loin de la ville, c’est comme si nous revoyions enfin le soleil de Tiitri_! Aussi, après la Tragédie du palais omnisports, prenons-nous une grave décision, qui allait nous engager sur plusieurs siècles_: nous ne retournerons pas au travail, à l’hôpital. Nous changerons.
Un récit hybride où l’écriture progresse par d’étranges métamorphoses, peinture à grands traits d’une société livrée à la peur, à l’argent et à l’oubli. Mais l’oubli de quoi_? Quelque chose, sans doute fluide, rapide, fugitif bien qu’intense, qui traverse ici les formes et les tons — lyrique, humoristique, poétique —, vers une conscience plus large.
Du même auteur :
Le rituel de la dispersion des organes vitaux, Éclats d’encre, 2001.
Entendez-vous les images fondre, Éclats d’encre, 2002.
Ce que ville veut dire, Tarabuste, Anthologie de Triages, 2013.
Le jaune des fleurs du genêt d’Espagne, Éclats d’encre, 2013.
Étymologie d’une dictature, Sulliver, 2015.

15,00

Auteur : Marc JAFFEUX