Kaotés pour flûte à bec et piano

KAOTÉS c’est le dialogue né d’une rencontre entre un piano et une flûte à bec soprano. Timidement, ils se présentent l’un, l’autre. La mélodie qu’ils s’échangent alors est très sobre, toute en retenue. Puis, à mesure qu’ils apprennent à se connaître, cette phrase musicale s’enrichit, se développe et commence à laisser percer les sentiments et le tempérament des deux protagonistes. Après ce moment de découverte et d’idylle, vient le temps des différences, des dissemblances …Piano et flûte à bec ne se comprennent plus tout à fait et la discorde commence à s’installer. On quitte le paisible ré Majeur et sa basse obstinée rassurante. La dissonance est évidente ; le couple ne s’entend plus ! La flûte à bec ne comprend pas ; elle aime tellement s’amuser, virevolter, pirouetter …et le piano, lui, si solennel ne supporte pas cette légèreté, cette frivolité ! Il singe la flûte, se moque d’elle, le ton monte, la flûte ne s’en laisse pas conter et riposte …on se fâche, on s’excuse, on tente la réconciliation, on s’interpelle, on se passionne, on s’apaise, …puis finalement, chacun fait un pas vers l’autre et c’est de nouveau l’harmonie qui règne entre piano et flûte à bec.

Cette pièce, écrite en 2009, a été enregistrée sur l’album « Carnet de notes » de l’ensemble instrumental NONAME. https://youtu.be/8m0cYEZuCcs

17,41 TTC

PAULEAT Jean-François