FARGETON, André Hodeir, le jazz et son double

livre | format 17×24 cm | 740 pages | éditeur Symétrie

70,00 TTC

André Hodeir est une figure multiple et paradoxale : élève au Conservatoire de Paris et violoniste au Hot Club de France, stagiaire chez Pierre Schaeffer et compositeur de musiques de film, homme de radio au Club d’Essai et de presse à la tête de la revue Jazz Hot, simultanément auteur du célèbre essai Hommes et problèmes du jazz et d’un « Que sais-je ? » sur La Musique étrangère contemporaine, admirant d’un même élan Thelonious Monk et Jean Barraqué. En surplomb pourtant de tous ces visages, André Hodeir était d’abord un compositeur. Fondateur du Jazz Groupe de Paris, compagnon de route de Martial Solal, auteur de partitions essentielles telles que Jazz cantata ou Anna Livia Plurabelle (d’après James Joyce), il laisse derrière lui une œuvre musicale importante et singulière : « Une sorte d’autre jazz possible, un jazz imaginaire, fragile édifice rêvé un instant hors de l’histoire réelle », comme l’écrivit un critique au seuil des années 1980. Un double du jazz, en somme, dont ce livre retrace à la fois les fondements et les réalisations.
Cet ouvrage est publié avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert, de la SACEM au titre de la Bourse des muses et du laboratoire Sciences et Technologies de la Musique et du Son (Ircam-CNRSUPMC, UMR 9912).