EHRHARDT, Les relations franco-allemandes et la musique à programme, 1830-1914

essai | format 17×24 cm | 168 pages | éditeur Symétrie

30,60 TTC

À une époque où se constituent et s’affrontent les nations en tant qu’entités culturelles, la musique constitue un enjeu politique déterminant. La musique à programme est un cas exemplaire de cette rivalité dans la construction de deux écoles nationales : la Neudeutsche Schule et la Société nationale de musique. Cet ouvrage propose une analyse historique à partir des institutions, des genres et des œuvres, dont celles de Berlioz, Liszt, Chausson, d’Indy et Debussy.
Ouvrage publié avec le soutien de la région Rhône-Alpes.