D’ORTIGUE, L’ÉCUYER, Écrits sur la musique (1827-1846)

écrits | format 18,5×23,5 cm | 736 pages | éditeur Société française de musicologie, distribué par Symétrie

56,10 TTC

Pendant près de quarante ans, le Cavaillonnais Joseph d’Ortigue fit carrière à Paris comme « musicien-littérateur ». Il mit à profit sa riche bibliothèque pour étoffer ses écrits dont le sérieux et la fiabilité offrent peu d’exemples dans la presse française contemporaine. S’il s’intéresse évidemment à l’art lyrique, il place au premier rang l’œuvre instrumentale de Beethoven. Homme de conviction, il affronte avec passion François-Joseph Fétis dans une querelle sur le « mouvement » et la « résistance » en musique, proclamant une foi dans le progrès qui fera de lui un des plus solides soutiens de Berlioz. Témoins du foisonnement artistique qui anime Paris sous la Restauration et du goût musical de cette époque, les écrits de d’Ortigue ouvrent la voie à l’analyse et à l’histoire de la musique.