CORMIER, Ewa Podleś, contralto assoluto

livre | format 15×21 cm | 356 pages | éditeur Symétrie

30,00 TTC

Agile à l’extrême, irisée, sinueuse, immense, sachant se faire impérieuse, poignante, enjôleuse, hilarante, la voix de contralto d’Ewa Podleś a fait irruption dans tous les répertoires, ou presque : bel canto rossinien, musique baroque et contemporaine, mélodie russe, lied, symphonie romantique, opéra.

Admirée par ses pairs, ovationnée par le public tout au long de sa carrière, encensée par la critique, parfois contestée, voire dédaignée, Ewa Podleś a poursuivi son chemin avec une exigence artistique inébranlable qui a parfois pu aller jusqu’à l’intransigeance. Attitude ponctuée par un retentissant « Love me or leave me ! » – injonction exprimant un besoin viscéral et dont elle a toujours assumé crânement les conséquences, quitte à demeurer en marge des circuits les plus médiatisés.

Intriguée par le pouvoir de fascination de l’artiste, j’ai voulu interroger son itinéraire. À travers quelques souvenirs confiés avec une franchise non dénuée d’humour, des rencontres avec certains de ses amis et collègues, la lecture de nombreux articles et interviews, j’ai vu apparaître différents fils rouges, éphémères ou durables, qui ont créé autour d’elle un réseau d’admirateurs passionnés et une aura particulière.