CASTANET, Giacinto Scelsi aujourd’hui

collectif | format 20×25 cm | 389 pages | éditeur Centre de documentation de la musique contemporaine, distribué par Symétrie

29,60 TTC

Émaillés de deux poésies originales respectivement signées par Joëlle Léandre et par André Pieyre de Mandiargues, ces actes des Journées européennes d’études musicales consacrées à Giacinto Scelsi (1905-1988) se composent de trois parties. Les deux premières concernent l’esthétique et l’analyse des opus (tant poétiques que sonores) de Giacinto Scelsi alors que la troisième se consacre à l’impact et à la résonance du compositeur sur l’art contemporain. Sont ainsi convoqués des rapprochements plus ou moins probables avec Walther Klein, Constantin Brancusi, Bernd Alois Zimmermann, György Kurtág, Tristan Murail, Dominique Lemaître et Thierry Alla. Alors que le premier chapitre se concentre sur les atours de la muse poétique, le rapport à la danse, la spécificité sonore ou encore la médiation culturelle et rituelle de la musique de Scelsi, le deuxième chapitre se focalise sur les techniques de composition, les modes de jeu et quelques partitions majeures.