Berceau de mon coeur

Ce livre est un fragment d’aurore boréale

En 2008, la poétesse Sámi Sara Margrethe Oskal et le photographe Breton Matyas Le Brun se rencontrent. C’est en 2010 qu’ils décident, à l’occasion du Salon du Livre de Paris – sur la thématique des pays nordiques – de réunir leur travail : Sara Margrethe écrit sur son peuple avec une vision charnelle et vécue, alors que Matyas porte un regard extérieur sur la culture et la terre des Sámis.

Présenté par l’Ambassade de Norvège à La Maison Des Cultures du Monde de Paris en 2010, puis en performance en Bretagne en 2012, Sara et Matyas défendent un projet en forme de pont. Car, bien qu’écrit d’un point de vue Sámi, les poèmes sont universels : les humains sont décrit dans leur fragilité et leur difficulté à être eux-mêmes, touchant leur part d’irrationnel, de subtil, d’incompréhensible.

C’est également de guérison dont il s’agit : celle d’une hégémonie culturelle aux répercussions conséquentes, qui nous rappellent qu’il y a ici une place pour chacun. Enfants de la Terre, nous sommes tous un fragment d’étoile dont l’âme prend source dans le berceau du cœur.

Livre de poésie trilingue en Français, Breton et Sámi

24,00 TTC

LE BRUN-OSKAL