Au bout de la nuit le jour nécessairement

Au bout de la nuit,
les ombres des absents,
les échos des fantômes,
leurs voix et leurs parfums,
le souvenir fugace de leurs sourires,
de leurs peaux, ridées ou amoureuses.

Au bout de la nuit,
les rêves se dissolvent
et les paupières lentement laissent filtrer
les lueurs blafardes
inespérées lors de la traversée nocturne.

Renaissance perpétuelle
du rire après les larmes.

12,00 TTC

DENIZOT Marie