Apprendre par l’erreur

Voilà cinq siècles que l’erreur est considérée comme inévitable dans l’acte d’apprendre ; mieux, elle paraît totalement inhérente aux processus de compréhension et d’élaboration des connaissances.
Depuis une trentaine d’années, l’erreur est réhabilitée par tout un ensemble de travaux en didactique et en sciences cognitives. Le « statut de l’erreur » doit s’inscrire plus que jamais au coeur des dynamiques qui renouvellent l’enseignement. Sa mise en oeuvre conduit à un certain nombre de questions, certaines d’essence théorique, d’autres plus pragmatiques. Qu’est-ce qui se cache derrière l’erreur d’un élève ? Quels types d’obstacles traduit-elle ? Dans ce contexte, ce livre propose des exemples concrets d’usages de l’erreur dans différents lieux d’enseignement, de médiation et/ou de formation d’adultes. Chaque exemple est le fruit d’une expérience de plusieurs années. Les différents textes concernent l’enseignement en classe maternelle, l’école primaire et secondaire, la médiation scientifique ou encore la riche formation à l’école et pour les adultes à travers les échanges de savoirs.

12,50 TTC

sous la direction de Maridjo Graner et André Giordan