Androgyne

Un personnage étrange se déplace dans l’histoire, d’un événement musical à un autre.

Avec la même sensibilité que la narratrice des Orgues de la République, ce héros mythique est pris par la magie de la musique qui le transporte. Capable de surfer sur les ondes sonores des œuvres auxquelles il est mêlé, il atterrit au sein des situations originelles d’où leur existence est datée.

À Marseille, depuis les époques où il est parachuté, ce paladin au cœur de fille fait émerger l’empreinte encore parlante d’artistes qui ont marqué la ville : Chopin, Béjart et Roland Petit, Piétragala, Yves Montand, Madame de Grignan, Marcel Pagnol et Henri Verneuil. Leur vie affleure de place en place. En dépit du temps qui s’écoule, ils n’ont pas vraiment disparu. Des émanations les révèlent. Par moments, leur présence hante l’atmosphère.

Le paysage est hellénique, sans âge : une anse rocheuse du rivage méditerranéen, bordée d’îles arides qui trouent le bleu de la mer.

16,00 TTC

BUS-CAPORALI Michèle